Quand la peur de l’entrepreneur est un booster de performance

Quand la peur de l’entrepreneur est un booster de performance

Sais-tu que 31% des entrepreneurs français n’acceptent pas l’échec, contre, 18% en allemagne et 49% en italie ?

Peur d’échouer, de ne pas être à la hauteur, de décevoir, de ne pas être aimé. 

 La peur de l’entrepreneur peut constituer un booster de performance ou une puissante ennemie à ton développement. Je te propose dans la suite de l’article une grille de lecture pour faire le choix de ta posture.

citation peur indécision doute entrepreneur

La peur de l’entrepreneur : 2 habitudes pour en faire ta meilleure alliée

Cette émotion devient ta meilleure alliée quand tu la prends pour ce qu’elle est c’est-à-dire une sensation humaine normale et légitime qui te pousse à porter attention à ce qui t’entoure.

Deux habitudes peuvent contribuer à ce changement favorable à ta performance, tenir un journal de bord et retrouver le plaisir de la respiration.

Tenir un journal de bord pour rester concentré sur tes projets

journal-de-bord-accueillir-peur
Quand tu es en phase de création d’entreprise, il y a des hauts et des bas et je suis heureuse de t’apprendre que cela ne change pas une fois cette étape passée. 

Il y a des moments où l’on y croit dur comme fer et d’autres où l’on pense qu’on n’y arrivera jamais. 

Corinne Pichard qui dirige le cabinet de conseil en ingénierie sociale SSIRCA  recommande :

« Tenez un journal de bord et écrivez-y quand ça va bien les raisons d’y croire et d’espérer, et relisez-le quand tout va mal »

Cette suggestion est renforcée par Grant Cardone, aujourd’hui fondateur de 5 entreprises, multimillionnaire, auteur de best-sellers, qui n’a pas eu des débuts faciles.

Dans son livre, Quand obsession rime avec passion, il suggère de tenir quotidiennement un journal afin de se reconnecter à son corps, et à ce qu’il voulait vraiment. Il dit :

“Matin et soir et chaque fois qu’il avait le cafard ou se sentait perdu. Il mettait par écrit ses buts.”

Son intention en le faisant était de ne pas oublier ce qu’il souhaitait créer dans sa vie. Puis après avoir consigné ses buts, il se mettait en action,  nouait des relations, apprenait, et restait à l’affût des opportunités.

Est-ce que cette idée est tenable pour toi ? Cinq minutes chaque jour, puis 10, ensuite 30 prises chaque jour pour interroger ta météo intérieure et rester focus sur ce que tu veux vraiment.

Simple, gratuit et sans contre-indication, la respiration permet de réguler l’anxiété

plaisir-respiration

La respiration ou cohérence cardiaque permet une relaxation immédiate, une baisse de l’anxiété et une meilleure régulation des émotions.

La méthode se résume par le « 3-6-5 » soit 3 fois par jour, 6 respirations par minute, pendant 5 minutes. Elle peut se pratiquer assis ou debout, mais pas couché. Avec de l’entraînement tu peux la pratiquer en marchant, et profiter ainsi de tous les moments perdus. Dans les transports, les salles d’attente ou en allant à une réunion.

 La cohérence cardiaque est un outil simple, gratuit, sans contre-indication et à la portée de tous. 

Ennemie à ton développement, la frousse à l’origine de comportements inadaptés

Le piège de l’affolement est qu’il engendre des comportements inadaptés. Elle va par exemple créer une telle insécurité intérieure, que face à la concurrence tu peux baisser tes prix pour ne pas manquer de clients. Je te laisse imaginer les conséquences engendrées par cette situation génèrent. Comme un appauvrissement de la trésorerie de l’entreprise et une incapacité à se payer et à payer ses charges.

 Je te le dis parce qu’il m’est souvent arrivé d’accompagner des entrepreneurs qui fixaient leur prix par rapport à la concurrence et non par rapport à leurs charges réelles.

 La deuxième attitude dangereuse également consiste à adopter une communication qui n’est en rien le véritable reflet de ton talent et de ton expertise. Le manque de confiance en tes capacités ainsi que l’information massive des réseaux sociaux font que tu te compares à la concurrence et non à ce que tu souhaites vraiment.

Tenir un journal de bord pour commencer à gérer ta peur

Devenir leader de ton business nécessite donc de prendre conscience de l’action de tes émotions dans tes décisions managériales.

La peur est la principale à traiter énergiquement, car ennemie de l’intuition. Tenir un journal de bord est une puissante force créatrice d’idées pour créer et développer ton business.

Si tu veux en savoir plus sur la manière de t’y prendre pour commencer, cet article sur la rédaction d’une stratégie d’une petite entreprise peut te guider.

Une routine pour travailler son attention et garder la motivation sur vos projets d’entreprise

Une routine pour travailler son attention et garder la motivation sur vos projets d’entreprise

Mauvaise estime de soi, manque de confiance, stress, et dans le pire des cas, un burn out, sont quelques-uns des problèmes causés par le manque de concentration, selon l’auteure Maïlis Charlier.

En tant que dirigeant d’entreprise, les nombreux défis auxquels vous êtes confrontés au quotidien nécessitent en urgence, la création d’une routine pour travailler son attention et faire aboutir la réalisation de vos projets d’entreprise.

Classer, spécifier, fixer une limite temporelle, et approfondir la connaissance de vos modes de fonctionnement sont des incontournables pour travailler son attention. Je vous invite dans les coulisses de mon organisation personnelle.

 

#Créer une liste de tâches efficiente, une habitude quotidienne pour travailler son attention

Classer, hiérarchiser, spécifier dans le temps, principales étapes de l’efficacité

Personnellement pour rester concentré et entrer dans l’action, j’ai fait le choix de la To do liste. Chaque fin de semaine, je fais le point sur ce qui a été fait, et reporte sur la semaine d’après ce qui ne l’est pas. J’y note tout, idées, pensée, actions à entreprendre.

Toutefois, mon travail ne s’arrête pas à l’énumération des choses à faire, s’ensuit un classement en fonction du degré d’urgence et d’importance.

Ensuite, je peux décider de ce dont je m’occuperai personnellement et de ce que je délègue.

Une fois cette étape réalisée, je numérote les tâches par ordre de priorité et détermine le temps nécessaire à leur réalisation.

Puis avec mon agenda, après avoir repéré mes rendez-vous à l’extérieur, j’identifie le temps dont je dispose pour travailler sur mes différents projets. Par la suite, je répartis les tâches à faire dans la semaine.

Se concentrer sur 3 à 5 actions par semaine classée en fonction de la matrice d’Eisnhower

La matrice d’Eisenhower consiste à classer les activités des différents projets par degré d’urgences et d’importances.

C’est un outil précieux qui m’aide à me canaliser sur 3 à 5 tâches importantes dans la journée. Prioriser me permet donc de clarifier mon attention, retrouver ma capacité de concentration, mais également de trouver du plaisir dans l’action.

Centraliser les activités de même nature pour doper son attention

Selon le professeur en psychologie cognitive, François Maquestiaux, changer de tâche nécessite un effort cognitif ». Il suggère donc de ne pas alterner plusieurs activités, car l’alternance a un coût.

J’applique donc cette maxime quand je regroupe les tâches de même nature. Quand je suis dans mes chiffres, je ne me concentre que sur mes tâches relatives à la gestion. Alors qu’un autre temps est consacré uniquement à la création de contenu.

En effet lorsque le rêve devient « focus », ou objet d’attention, c’est un puissant accélérateur de motivation et par extension de réussite.

L’exemple d’Usain BOLT sprinter jamaïcain plusieurs fois numéro 1 mondial d’athlétisme est intéressant. Très jeune il a nourri l’objectif de devenir numéro 1 mondial d’athlétisme comme l’ont été avant lui Michael Johnson et Maurice Greene.

#Connaître vos ressources et limites afin d’optimiser votre concentration

 Indispensable à tout manager la connaissance de soi et de vos modes de fonctionnement, manière d’être et d’agir, favorise la mise en place d’un environnement propice à la concentration. Revenons à notre athlète.

Améliorez vos capacités d’attention  : Identifiez vos forces et limites 

Un de ses atouts majeurs réside dans sa capacité à concentration identique à celle d'un athlètedéchiffrer les émotions de ses adversaires. En une fraction de seconde, il est capable de repérer effroi, contrariété, trouble de son adversaire et sait donc s’il doit se méfier ou pas d’un athlète.

De plus, son avantage physique et ses grandes jambes lui permettent de parcourir en 41 foulées, ce que ses adversaires font en 45.

Un travail sérieux de ses avantages lui a permis d’atteindre les performances souhaitées avec le temps.

 Pour ce qui est de ses limites, de ses propres dires, sa fainéantise la souvent motivé à procrastiner sur ses séances d’exercices physiques. Il a donc dû apprendre progressivement à s’entrainer sérieusement.

Ensuite, son défi a été de trouver un juste équilibre entre sa scoliose et exploiter au mieux ses talents naturels. Cette étape n’a été possible que grâce à l’accompagnement sans faille de son coach Glen Mills. qui a su s’adapter à ses contraintes.

Ainsi la prise de conscience de vos forces et limites, un plan d’action qui en tient compte et un accompagnement personnalisé constituent d’autres pistes à expérimenter pour enrichir votre routine et travailler son attention.